Première semaine de la formation Master1

Deuxième journée de la formation – mardi 18 janvier 2022

Matin (9 h – 12 h 15)

« Introduction »
Olivier de Cazanove et Maia Pomadère (Université Paris 1- UMR ArScAn)

 « Les archives des fouilles de Tell Hariri Mari, entre enjeux scientifiques, patrimoniaux et politiques » Pascal Butterlin (Université Paris 1- UMR ArScAn)

« Images as Archives of Power and Knowledge in the Assyrian Empire »

Dominik Bonatz (Freie Universität Berlin)

« Fouilleurs-découvreurs et érudits-collectionneurs. Pratiques et rapports de pouvoir de l’archéologie de terrain aux origines de la recherche protohistorique française (1860-1910) »

Laurent Olivier (Musée d’archéologie nationale)

« À la conquête du littoral romain. Les fouilles d’Ostie au service des pouvoirs locaux et nationaux  (1904-1942) »

Grégory Mainet (Université de Liège)

Après-midi (14 h – 17 h)

« Les archives de fouille, de la numérisation à l’éditorialisation »

Atelier, animé par Lucas ANICETO (UMR ArScAn)

Formation du groupe de travail méthodes de l’archéologie « 3D en archéologie » – « 3D in Archaeology »

Jeudi 20 et vendredi 21 janvier 2022

Objectifs et public

Les usages de la 3D se sont multipliés en archéologie, en particulier lors des phases d’acquisition de données. Les doctorants pourront mettre à profit certaines techniques de modélisation 3D assez accessibles et ne nécessitant pas un équipement couteux, comme la photogrammétrie, afin de documenter des objets difficiles d’accès et consultables seulement sur leur lieu de conservation.

Contenu du stage

Une présentation des usages de la 3D en archéologie permettra de faire le point sur ces méthodes et techniques appliquées à des cas d’étude. Une initiation à la photogrammétrie sera proposée, malheureusement en distanciel dans un premier temps. Une séance pratique sera organisée ultérieurement pour présenter et manipuler les équipements du pôle image et nouvelles technologies de l’université.